Prof. Dr. Thomas Pfisterer

Pour une politique budgétaire durable

Communications médiatiques

Énergies renouvelables grâce aux PPP?

tstamp);*/ echo substr($this->date, 0, -5); ?>

Berne, le 06.04.2011        Les partenariats public-privé (PPP) peuvent ouvrir de nouvelles perspectives pour la production d’énergie issue de la biomasse. Selon l’Association PPP Suisse, la société Biorender SA, qui exploite actuellement à Münchwilen la plus grande installation de biogaz en Suisse, en est un bon exemple. Outre la variante classique reposant sur une communauté d’intérêts constituée d’institutions publiques et d’installations financées par le secteur privé, le financement de nouvelles installations peut aussi passer par une troisième variante qui permet d’ouvrir de nouvelles portes pour la production d’énergie à partir de ressources renouvelables.

L’avenir appartient aux énergies renouvelables. Énergie solaire, éolienne ou hydraulique, biomasse ou géothermie: grâce aux progrès technologiques, à une hausse de la compétitivité et à une image positive, les pronostics de croissance pour la production d’énergies renouvelables sont au beau fixe. Selon les experts, la production de biogaz à partir d’ordures ménagères, de déchets de l’industrie agroalimentaire, de purin, de fumier et de résidus agricoles pourrait couvrir, à long terme, cinq pour cent des besoins énergétiques suisses actuels. L’Association PPP Suisse est persuadée que le moment est venu de trouver des idées novatrices, des projets d’avant-garde et des moyens de financement variés. Comme l’a montré une séance d’information de l’association, il existe différentes solutions pour parvenir à cet objectif.

Trois installations avant-gardistes

La plus grande installation de biogaz en Suisse est en fonctionnement depuis peu à Münchwilen (TG). Entreprise en charge de la production et de l’exploitation de l’installation de biogaz, Biorender SA garantit une transformation respectueuse de l’environnement des résidus et déchets organiques en biogaz. Biorender est un concept orienté vers les entreprises, qui s’efforce de tenir compte de manière optimale des facteurs écologiques, économiques et de politique énergétique. La société compte parmi ses actionnaires diverses villes et communes de Suisse orientale, la société Hunziker Food Recycling AG et la société chargée de l’approvisionnement en gaz naturel erdgas toggenburg werdenberg ag. Le financement de l’installation a été réalisé avec le soutien d’un groupe bancaire de Suisse orientale.

Depuis 2009, l’entreprise SwissFarmerPower Inwil AG (SFPI) produit du biogaz à partir de déchets biogéniques. Là aussi, des institutions publiques et privées exploitent des synergies: les actionnaires de la société sont Erdgas Zentralschweiz AG, une filiale d’EWL Energie Wasser Luzern, 70 agriculteurs, le groupe fenaco et l’entreprise Weiherhus-Kompost AG. Le biogaz lucernois est vendu dans les stations-service d’EWL proposant du biogaz comme carburant neutre en CO2 pour les véhicules fonctionnant au gaz naturel. Le compost et l’engrais liquide, produits en plus du biogaz, sont destinés à l’agriculture et à l’horticulture. Les investissements pour construire l’installation se sont élevés à 27 millions de francs environ. L’entreprise devrait parvenir dans les chiffres noirs au bout de trois ans.

Depuis 1973, le groupe AVAG (AG für Abfallverwertung AVAG) est au service de 146 communes de la région de l’Oberland bernois, de la vallée de l’Aar, de la Gürbe et de l’Emmental. Il assure l’élimination économique et écologique des déchets pour plus de 300 000 habitants, en collaboration avec des partenaires locaux et des entreprises de transformation spécialisée. AVAG exploite notamment des centres régionaux d’élimination des déchets avec collectes séparées des matériaux recyclables de différentes sortes. Il veille au recyclage thermique des déchets et des boues d’épuration dans l’unité d’incinération des ordures à Thoune, et participe à 51 pour cent au centre de biomasse à Spiez. Ce dernier assure le traitement des déchets verts et d’autres matières biogéniques. Le capital social d’AVAG (3,4 millions de francs) est détenu par les 146 communes (67 %), l’installation d’épuration des eaux résiduaires ARA Thunersee et Energie Wasser Bern EWB (15 % chacune) ainsi que par des privés (3 %).

Les PPP ouvrent de nouvelles opportunités pour la biomasse

Comme l’ont montré les explications de Lorenz Bösch, ancien directeur des travaux publics du canton de Schwyz et président de l’Association PPP Suisse depuis novembre 2010, ces trois installations prouvent que différentes possibilités s’ouvrent pour exploiter le potentiel énergétique de la biomasse. Les partenariats public-privé, en tant que possibilité d’organiser de manière ciblée les partenaires publics et privés, sont particulièrement indiqués lorsqu’il s’agit de réunir du capital afin d’accélérer la mise en valeur au niveau régional du potentiel que représente la biomasse. Les PPP peuvent donc conférer un dynamisme supplémentaire pour l’exploitation des énergies renouvelables.

Lorenz BöschPrésident de l’Association PPP Suisse079 426 54 19
Heinz GutDirecteur de l’Association PPP Suisse079 400 57 09

Revenir | Ajouter un commentaire

Commentaires

Veuillez calculer 5 plus 7.*